jeudi 8 décembre 2016

Cahuzac condamné!

Cahuzac condamné. Une peine exemplaire. A peine élue députée des Français de l'étranger pour la 8ème circonscription, je suis allé le voir avec mon collègue Pierre-Yves Le Borgn. Nous l'avons alerté sur les risques qu'encourrait la France devant la Cour de Justice de l'Union Européenne à propos de la mesure qui taxait les revenus locatifs des retraités français non-résidents. Il nous avait traités par le dédain. Et la France a été condamnée.
Début décembre, j'étais dans l'hémicycle quand Cahuzac encore ministre du Budget, nous a affirmé solennellement qu'il n'avait pas de compte à l'étranger, qu'il n'en avait jamais eu. Comme la plupart des autres députés, je l'ai cru. Jusqu'à la fin des questions au gouvernement. La séance se termine. Je me retrouve tout près de lui. Je le regarde avec compassion et je lui souhaite "bon courage". Il évite mon regard, baisse la tête. Alors, le doute m'a saisie. Et s'il nous avait menti?

Emmanuel Macron: propositions pour les retraités

J'ai écouté avec attention l'interview d'Emmanuel Macron par Bourdin sur BFM TV ce matin. Très intéressant. Comme je le comprends quand il dénonce les chicayas et les arrangements au sein des appareils politiques. Je partage son sentiment : les partis politiques sont surannés dans leur vision de la société et leur fonctionnement.
Et plus que tout, sa proposition de ne plus faire payer la CSG et la CRDS sur les pensions des retraités modestes me met du baume au cœur. C'est en raison du matraquage fiscal de cette catégorie de personnes que, écœurée par tant d'injustice, j'ai démissionné du PS en mai 2014. La proposition de Macron est particulièrement séduisante pour les retraités non-résidents qui n'ont souvent que de petites retraites, n'ayant pas cotisé suffisamment d'années en France du fait de leur départ à l'étranger.

mardi 6 décembre 2016

Un nouveau Premier Ministre pour la France

Un nouveau Premier Ministre pour la France. Bon courage et bonne chance, Bernard Cazeneuve. Un grand républicain, un homme avec le sens de l'Etat, un homme politique avec de rares qualités humaines. J'ai longtemps apprécié Manuel Valls. Depuis qu'il était Premier Ministre, certains de ses discours m'ont choquée. Souhaitons-lui, comme aux autres, de ne pas trop s'abîmer dans la lutte fratricide qui l'attend aux primaires de la gauche.

lundi 5 décembre 2016

Ciao bello

Matteo Renzi a perdu. Ciao bello. Je l'ai connu quand nous avions inauguré ensemble le lycée français à Florence. Sympathique, chaleureux, dynamique. Il avait des idées pour moderniser son beau pays. Je reste admirative devant le peuple italien et ce que j'appelle le "miracle italien". Que ce pays puisse encore exister, créer, être la 3ème puissance économique de l'Union Européenne alors qu'en 70 ans, il a eu la peau de 60 gouvernements, semble extraordinaire. Quelle vitalité ! Quelle énergie! Viva Italia. A bientôt peut-être, Matteo. Je suis sûre qu'on le reverra au sommet.

dimanche 4 décembre 2016

OUF!

L'extrême droite est battue en Autriche. OUF ...Nous avons échappé aux discours de victoire de MLP et de son porte-flingue hélas intelligent Florian Philippot .En même temps, quand on réfléchit à ce qui aurait pu arriver à Vienne, ce pays qui a donné naissance à Hitler, on peut avoir la nausée.

vendredi 25 novembre 2016

Incendies dans le Nord d'Israël

Depuis mercredi, je suis en contact étroit avec les Français de Galilée impactés par les incendies. Je croise les infos qui me parviennent et les retransmets à la Consule de France à Haïfa. Je me suis entretenue ce matin avec Hélène Le Gal, l'Ambassadrice de France en Israël. La situation est difficile, 70 000 personnes ont été évacuées, 700 maisons ont brûlé. Heureusement, on ne dénombre pas de victimes au moment où j'écris ces lignes, une soixantaine de personnes a été intoxiquée par les fumées. Les Français de Haïfa évacués ont été soit relogés cette nuit dans des hôtels réquisitionnés par la mairie, soit sont partis se réfugier dans leur famille ou chez des amis dans des lieux moins tourmentés. Un couple de Français a vu une partie de sa maison brûlée à Zichkon Yaacov. Ils ont été relogés par la municipalité. Les autorités municipales viennent d'autoriser les habitants de Haïfa à revenir hormis ceux de la rue Einstein. Le Consulat de France et le Centre Culturel Gaston-Defferre n'ont pas été touchés.
Saluons le combat sans relâche des pompiers, de la police et des services de secours. Ces incendies ont été l'occasion d'un déploiement de solidarité avec Israël qu'il faut saluer puisque la France, l'Italie, la Grèce, la Turquie, la Croatie, la Grande-Bretagne, les USA, la Russie, l'Egypte, la Jordanie et l'Autorité palestinienne ont dépêché des moyens pour aider Israël à éteindre ces incendies criminels. Souhaitons que tout rentre dans l'ordre rapidement.

mercredi 16 novembre 2016

Je suis candidat à la présidentielle

Super discours d'Emmanuel Macron candidat à la présidentielle. "J'ai vu de l'intérieur la vacuité de notre système politique", a-t-il dit. 

Comme je le comprends. Enfin, quelqu'un parle en France de liberté, de progrès, d'espérance. Emmanuel Macron vient de renvoyer les autres candidats à la présidentielle au 19ème siècle.

jeudi 10 novembre 2016

Commémoration du 11-Novembre à Akko

Comme tous les ans, nous nous sommes retrouvés à Akko auprès des tombes du Général bonapartiste De Cafarelli et de ses compagnons pour commémorer la mémoire des soldats morts pour la France. Un moment d'émotion pour dire notre gratitude à tous ceux qui ont combattu et qui combattent les armes à la main pour défendre nos valeurs. 


En présence d'Hélène Le Gal, Ambassadrice de France en Israël, du Colonel Bruno Constantini, Attaché de Défense, Franck Vermeulen, Consul Général de France à Tel Aviv, Catherine Crosnier, Consule à Haïfa, Jacques Prelman, président de l'Association des Anciens Combattants français en Israël, Nathalie Mimoun, Consule honoraire à Netanya, et de nombreux Français d'Israël. Le maire d'Akko étant en voyage officiel à l'étranger, c'est Claude Lévy, responsable des relations avec la France à la mairie d'Akko qui a prononcé le discours au nom du maire d'Akko. Un honneur pour tous les Français d'Israël.


Bien sûr, comme chaque année, j'étais présente à une cérémonie qui me touche particulièrement. Un grand-oncle s'était engagé durant la 1ère guerre mondiale, il fut gazé à Ypres et devint grand invalide de guerre à 16 ans. Mon père fut un prisonnier de guerre qui réussit à s'évader. Députée de 2012- 2013, j'avais choisi de siéger à la Commission de la défense et des Forces armées. Un jour que la Commission recevait le chef d'état-major, quand il a appris que je venais d'Israël, le chef d'état-major m'a dit : " je suis sûr qu'il y a au moins une personne à la Commission qui comprend ce que veut dire la sécurité".











mardi 8 novembre 2016

Pot en l'honneur d'Odette Jascensky au CASIFAN

Odette Jascensky, " un petit bout de femme avec un cœur grand comme le soleil". 

Heureuse d'avoir vu décorer Odette, elle dont j'avais soufflé le nom au Consul Général Patrice Matton il y a trois ans. 


J'ai rendu hommage à Odette Jascensky qui a été de très longues années l'âme de l'UNIFAN à Netanya, puis celle du CASIFAN. Hommage rendu aussi à tous les bénévoles du CASIFAN.

Inauguration de l'Espace sportif Rav Kling à Kfar Maïmon

L'Ambassadrice désignée de France en Israël s'est rendue mardi 8 novembre au Lycée français Beit Yehuda à Kfar Maimon à l'occasion de l'inauguration de l’espace sportif Rav Kling, du nom du Grand-rabbin de Nice, Jean Kling, éminent membre de la communauté juive de France. Il a activement œuvré à ​la renaissance des institutions juives en France après la Seconde guerre mondiale, avant de passer les 20 ​dernières années de sa vie à Kfar Maimon.





Le Consistoire israélite de Nice, le Fond Social Juif Unifié ​et la communauté juive de Nice ont financé cet espace sportif grâce aux fonds d'une généreuse donatrice française.
​Le Rabbin Elie Kling, fils de Jean Kling, Lucien Samak, Président du Consistoire israélite de Nice, Hélène Le Gal, Ambassadrice désignée de France en Israël, et Daphna Poznanski, Conseillère à l'Assemblée des Français de l'étranger et Conseillère consulaire, ont salué la mémoire de cet homme, ​sa force de conviction, son intérêt pour chacun.


​​
Hélène Le Gal​ ​a souligné le rôle de l'éducation pour favoriser le respect, la tolérance et l’ouverture d’esprit.​ ​Elle​ ​a ensuite visité l'établissement avant de rencontrer les élèves et l'équipe pédagogique du lycée.


lundi 7 novembre 2016

AG extraordinaire de l'ADFI

Grosse affluence pour l’Assemblée Générale de l'ADFI, lundi 7 novembre. Heureusement, nous avions apporté 50 chaises pliantes en plus. Super ambiance avec humour et sérieux en présence de nombreuses personnalités : le Consul Général de France à Tel Aviv, Franck Vermeulen, le Consul Général adjoint à Jérusalem, Denis Matton, Ariel Picard, Directeur de l'Alya francophone au ministère de l’intégration, les représentants de nombreuses associations francophones et même la célèbre styliste franco-israélienne Eliane Stoleru.
J'ai rappelé nos valeurs : la liberté, la défense de notre identité, la solidarité. Nous ne sommes rattachés à aucun parti politique français ou israélien. Nous avons inscrit depuis 1999 dans les textes qui régissent notre association que "l'ADFI s'oppose à toute discrimination de fait ou de droit. Elle est indépendante et pluraliste". J'ai indiqué les deux directions pour l'année à venir : continuité dans nos actions et innovation.
Les rapports moral et financier lus par Serge Azgut et Anic Gryn ont été approuvés à l'unanimité. Après qu'elle ait effectué la vérification de nos comptes auparavant, la Commission de Contrôle de l'ADFI présidée par Me Michel Znaty nous a donné quitus et a rendu hommage au travail minutieux de notre Trésorière, Anic Gryn. Une nouvelle Commission de contrôle a été élue et nous avons réélu comme tous les trois ans un nouveau Bureau Exécutif à l'unanimité. Il se réunira bientôt pour élire le Président et réattribuer les fonctions en son sein.
C'est dans la bonne humeur et la joie de se retrouver et d'être ensemble que nous avons conclu cette belle soirée par un cocktail sur le toit de l'Institut Français où Hélène Le Gal, la nouvelle Ambassadrice de France en Israël, nous a rejoints.







Des remerciements chaleureux aux personnalités présentes. Et surtout une affectueuse gratitude à nos adhérents, toujours fidèles, toujours impliqués, toujours solidaires, qui jouent toujours pleinement leur rôle de sentinelles pour nous alerter de ce qui ne va pas, de ce qui ne saurait être. Ensemble, nous faisons vivre au jour le jour la devise de l'ADFI, cette belle phrase d'Emmanuel Levinas : " J'entends par responsabilité responsabilité pour autrui".

mercredi 2 novembre 2016

La République française honore deux bénévoles

La République française honore deux bénévoles, Odette Jascensky, de Netanya, et Judith Mamane, d'Ashdod. 
À travers ces deux femmes exemplaires, ce sont tous les bénévoles des nombreuses associations francophones d’Israël qui sont distingués. 
Des félicitations amicales et chaleureuses à Odette et Judith, pour leur élévation dans l'Ordre National du Mérite.



lundi 31 octobre 2016

Dématérialisation des certificats de vie

Chaque fois qu’il y a une avancée pour les Français de l’étranger, réjouissons-nous. Ainsi félicitons Meyer Habib d’avoir déposé le 20 octobre dernier un amendement demandant que les certificats de vie puissent «  être transmis à la caisse nationale de l’assurance vieillesse des travailleurs salariés par courrier, télécopie, courriel ou par vidéo en temps réel ». Toutefois, un peu d’exactitude n’est pas superflu. Meyer Habib a retiré son amendement et c’est l’amendement du député Philip Cordery qui a été adopté. Cet amendement avait le mérite d’être plus complet sur les destinataires des certificats de vie : « Les Français non-résidents peuvent envoyer aux caisses de retraite leurs certificats d’existence par voie dématérialisée dans des conditions fixées par décret ». L’un et l’autre ont pu s’appuyer sur des acquis. En octobre 2012, alors députée, j’ai fait voter un amendement sur l’annualisation et la mutualisation des certificats de vie. L’administration avait alors refusé la dématérialisation par crainte de fraude massive. En décembre 2013, le décret mettant en œuvre mon amendement est paru. Les 36 Caisses de retraite ayant dû s’entendre sur un unique document, mon amendement devrait entrer en vigueur le 1er janvier 2017.

Sur la dématérialisation, je n’ai jamais abandonné le combat. Le 14 septembre dernier, en tant que Conseillère à l’Assemblée des Français de l’étranger, j’ai déposé une question écrite réclamant des éclaircissements sur la politique suivie en la matière. En effet, lors des récentes sessions de l’Assemblée des Français de l’étranger, les représentants du ministère des Affaires sociales nous ont affirmé que les certificats de vie envoyés par internet sont acceptés par les caisses de retraite. Pourtant, dans sa réponse, l’administration a rappelé que « hors de l’Union européenne, le certificat de vie dressé par une autorité française demeure le plus souvent la seule possibilité tant le risque de fraude demeure élevé dans un grand nombre de pays ».


L’amendement Cordery devra se traduire dans un décret en 2018. Le décret reprendra-t-il la distinction entre l’Union européenne et les autres pays ? On le voit, rien n’est encore joué. Demeurons vigilants, continuons le combat.

dimanche 30 octobre 2016

Demandes de renouvellement de passeport

Vous êtes très nombreux à me contacter pour me dire votre incompréhension, vos sentiments d’injustice, d’humiliation et de révolte lorsque vous vous adressez aux Consulats de France en Israël pour faire une demande de renouvellement de passeport. En effet, vous vous heurtez souvent à d’infinies tracasseries administratives, même lorsque vous êtes  titulaire d’un passeport biométrique et enregistré, vous et votre famille, régulièrement depuis 40 ans dans l’un de ces Consulats ! Partageant votre incompréhension et votre colère, j’ai tenté d’obtenir des explications auprès des Services consulaires. L’on m’a opposé des « instructions ». Quand j’ai demandé à les connaître, je me suis heurtée à une fin de non-recevoir. Déterminée à obtenir ces mystérieuses « instructions » afin de vous les transmettre, j’ai posé une question orale lors de la session de l’Assemblée des Français de l’étranger en octobre. Le ministère des Affaires étrangères m’a répondu. Estimant que cette réponse n’était pas assez claire, je suis intervenue à la Commission des Lois auprès de Nicolas Warnery, le Directeur des Français de l’étranger. J’ai reçu les précisions réclamées que vous trouverez utilement ci-dessous. Conservez-les !

Ministère des Affaires étrangères et du Développement International
FAE/SFE/ADF-Sous-direction de l’Administration des Français

« Le décret n° 2015-701 du 19 juin 2015 simplifiant la délivrance des passeports précise que dans le cadre d’un renouvellement, le demandeur de passeport est dispensé d’avoir à justifier de son état civil et de sa nationalité française s’il produit l’un des documents suivants :
- Passeport, passeport de service ou passeport de mission biométrique, valide ou périmé depuis moins de 5 ans à la date de la demande de renouvellement,
- Carte nationale d’identité sécurisée, valide ou périmée depuis moins de 5 ans,
- Carte nationale d’identité non sécurisée, valide ou périmée depuis moins de 2 ans,
- Passeport non électronique ni biométrique, valide ou périmé depuis moins de 2 ans.

Les services consulaires appliquent ces dispositions, l’autorité de délivrance pouvant néanmoins être amenée dans certains cas à demander des justificatifs complémentaires.

Par ailleurs, s’agissant de l’état civil des demandeurs, le dispositif de vérification électronique COMEDEC (communication électronique des données de l'Etat Civil) dispense les usagers nés dans une commune reliée à l’application de fournir un acte de naissance lorsque la production de ce document est prévue par les textes.

Pour les personnes nées à l’étranger, cette dispense ne concerne que les demandeurs dont l’acte de naissance est détenu par le service central de l’état civil. Si ce n’est pas le cas, le demandeur doit présenter un acte de naissance étranger dont la validité sera examinée conformément aux prescriptions de l’article 47 du code civil.

Les usagers nés à l’étranger et dont l’acte de naissance est détenu par le SCEC n’ont donc pas à produire ce document. En revanche, il est réclamé à nos compatriotes nés dans une commune non reliée à Comedec dans la mesure où ils ne peuvent pas produire l’un des titres précités listés par le décret du 19 juin 2015.


En outre, je vous confirme que  les  actes  des Français  nés  en  Algérie  avant 1962  sont  bien  conservés  par le SCEC et  versés  à COMEDEC (tout comme l’ensemble des actes concernant les Français de Tunisie ou du Maroc).

dimanche 16 octobre 2016

Communiqué

La Commission du Programme et des Relations Extérieures à l'UNESCO vient de voter une résolution qui tend à nier les liens indéfectibles des Juifs avec Jérusalem et leurs lieux saints. Daphna Poznanski-Benhamou, Conseillère à l'Assemblée des Français de l'étranger et Conseillère consulaire, Claude Lévy, Conseiller Consulaire, et le Bureau de l'ADFI
- regrettent vivement que la France ne se soit pas opposée à une résolution indigne et contraire à l'évidente vérité historique.
- déplorent la politisation de l'UNESCO qui s'éloigne une fois de plus de ses objectifs de "contribuer au maintien de la paix et de la sécurité en resserrant, par l'éducation, la science et la culture, la collaboration entre nations",
- saluent la prise de position d'Irina Bokova, Directrice Générale de l'UNESCO, qui a critiqué ce vote en notant que "le patrimoine de Jérusalem est indivisible, et chacune de ses communautés a droit à la reconnaissance explicite de son histoire et de son lien avec la ville. Nier, occulter ou vouloir effacer l'une ou l'autre des traditions juive, chrétienne ou musulmane revient à mettre en péril l'intégrité du site".

vendredi 14 octobre 2016

Souccat Shalom


Soucca (cabane) de la Paix, jeudi 13 octobre, à Kfar Saba, l'une des nombreuses manifestations ce mois-ci organisée par Women Wage Peace, mouvement des femmes venant de tous les horizons pour exiger une solution politique au conflit israélo-palestinien.



Avec l'une des fondatrices du mouvement, mon amie Marie-Lyne Smadja.
(Sur l'affiche: Droite, centre et gauche exigent un accord politique. Women wage peace = les femmes font la paix)

dimanche 25 septembre 2016

Ne rien lâcher

Début octobre, l’Assemblée des Français de l’étranger se réunira à Paris, un temps fort pour défendre nos droits. J’interpellerai l’Administration française via 3 questions orales et 6 questions écrites concernant les problèmes auxquels nous sommes confrontés dans certains domaines : passeports, certificats de vie, carte VITALE, aide sociale.

Passeports : 
Les tracasseries administratives lors des demandes de renouvellement de passeports
Depuis deux ans, les Consulats réclament fréquemment une copie intégrale d’acte de naissance lors d’une demande de renouvellement de passeport. Je réclame l’application du décret n°2011-167 du 10 février 2011 dont l’objet est de dispenser les usagers de cette obligation en permettant à l’administration de demander elle-même cette copie d’acte de naissance.

La simplification dans le règlement des frais de passeport
Je réclame que les Français résidant hors de France puissent prépayer en ligne leur demande de passeport par l’achat d’un timbre fiscal dématérialisé comme les Français résidant en France.

Certificats de vie : 
La mutualisation des certificats de vie pour simplifier les démarches des retraités
En octobre 2012, alors députée de notre circonscription, j’ai fait voter un amendement lors du projet de loi sur le financement de la Sécurité sociale (PLFSS 2012) qui était destiné à alléger les démarches des retraités résidant hors de France. Le décret du 13 décembre 2013 a prévu la possibilité pour les Caisses de retraite de mutualiser l’envoi des certificats de vie pour les retraités résidant hors de France. Après de nombreuses négociations entre les 36 Caisses de retraite, cette mesure doit enfin être appliquée à partir du 1er janvier 2017. J’interroge le ministère de la Santé pour être certaine que cette mesure entrera en vigueur à la date prévue. M’étant battue durant près de 5 mois contre le cabinet de la ministre de la Santé pour faire voter cet amendement, l’on comprendra que je serai heureuse pour les retraités que le décret soit enfin appliqué.

A terme, ce qui soulagera vraiment les retraités en Israël dans leurs démarches, c’est la possibilité d’échanges informatisés d’information entre la France et Israël. D’où une question sur ce thème.  

La dématérialisation des certificats de vie
L’administration nous assure que les certificats de vie envoyés via internet par les retraités sont acceptés. Dans le même temps, d’autres services administratifs nous disent le contraire. Ma question interroge les Caisses de retraite pour savoir enfin si elles acceptent ces envois par internet.

Carte VITALE : 
L’arrêt du bénéfice de la carte VITALE pour les épouses des retraités français de l’étranger
La loi française a parfois des conséquences néfastes sur les Français résidant hors de France. D’où, pour nous, la nécessité de rester informés, mais aussi, pour les Députés représentant les Français de l’étranger, de vérifier les incidences de ces lois et de les combattre lorsqu’elles nous portent préjudice. Nul n’a combattu quand le 1er janvier 2016, la loi sur la Protection Universelle Maladie (PUMA) est entrée en vigueur, qui a eu pour effet d’ôter le bénéfice de la carte VITALE aux conjoints, pour la plupart, des conjointes, des retraités français à l’étranger. En mars 2016, avec mes collègues Conseillers à l’Assemblée des Français de l’étranger, nous avons voté une résolution demandant « le maintien des droits liés à la carte VITALE » pour les épouses de ces retraités. La Direction de la Sécurité sociale n’ayant pas répondu à cette résolution, nous avons dû vous suggérer, comme cette administration nous l’avait indiqué, de prendre « une assurance personnelle » en cas de déplacement temporaire en France. Fin juillet, la réponse est enfin arrivée. Les conjoint(es) des retraités conserveront leurs droits jusqu’au 1er janvier 2020 et les cartes VITALE ne seront pas désactivées. Choquée par la lenteur de l’Administration mise à répondre alors même que la mesure avait des incidences financières pour nos retraités, j’ai décidé de demander une explication sur ce retard.

Aide sociale 
La politique sociale vis-à-vis des Anciens Combattants
Le Secrétaire d’Etat aux Anciens Combattants ayant déclaré que la refonte de la politique sociale de l’ONAC-VG « doit conduire à une amélioration sensible de la situation des plus démunis », le Gouvernement devant déposer devant le Parlement avant le 1er octobre 2016 un rapport sur ce thème, je demande à l’administration si ce rapport prendra en compte la précarité des Anciens Combattants et de leurs veuves résidant hors de France.

L’aide sociale aux Français de l’étranger
Début juin, une circulaire adressée aux Consulats de France à l’étranger les a avertis de l’arrêt (du gel ?), en raison de contraintes budgétaires, du versement des subventions aux associations d’entraide qui, en parallèle avec les Consulats, viennent en aide aux Français de l’étranger en situation de précarité. Elles sont au nombre de trois en Israël : l’AFS (association française de solidarité, sur Jérusalem), l’AFBTAR (association de bienfaisance de Tel Aviv et sa région), l’AFSNI (association française de solidarité pour le nord d’Israël). Avec les Sénateurs représentant les Français de l’étranger et mes collègues Conseillers à l’AFE, nous avons réclamé le maintien de ces subventions. Le 10 juin, le ministre des Affaires étrangères nous a informés de la suspension de cette mesure de gel des subventions. Au 1er septembre, les associations d’entraide de par le monde n’avaient toujours rien reçu, ne pouvant plus venir en aide à nos compatriotes. Dans ma question au ministre, je demande à quelle date ces associations recevront enfin ces subventions si nécessaires.

La création d’une Agence Nationale de Recouvrement des Pensions alimentaires
En octobre 2015, l’Assemblée des Français de l’étranger a adopté à l’unanimité le rapport que je lui ai présenté sur le sujet douloureux des femmes souvent en charge d’enfants qui ne reçoivent pas la pension alimentaire à laquelle elles ont droit, notamment à l’étranger. J’y préconisais la création d’une Agence Nationale de recouvrement de ces pensions, dotée d’un pôle spécialisé pour le recouvrement à l’étranger. Le 8 mars dernier, le Président de la République a annoncé devant le Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes la création d’une telle Agence. Je demande : « Où en est-on de ce projet ? ».

Chers Français d’Israël, vous êtes nombreux à me contacter pour me faire part de vos problèmes. Je demeure à votre écoute et dans l’action pour faire prévaloir le bon sens et la justice dans vos relations avec les administrations. En votre nom, je ne lâcherai rien.


En vous souhaitant une très belle nouvelle année!

vendredi 1 juillet 2016

Communiqué n° 6 de Daphna Poznanski-Benhamou, Conseillère à l’Assemblée des Français de l’étranger, et de Claude Lévy, Conseiller consulaire

Chers Français d’Israël,

Les deux amendements pro-BDS déposés par le député Alexis Bachelay et quelques autres de ses collègues viennent d’être retirés. L’amendement déposé par  le député François Pupponi, qui préconisait au contraire de désigner tout appel au boycott comme un délit, a donc aussi été retiré.
Notre mobilisation a porté ses fruits et les amendements que nous avions dénoncés n’ont finalement pas été adoptés, comme nous l’avions demandé dans notre lettre du 26 juin adressée au Premier Ministre Manuel Valls.


Cependant, nous ne devons pas relâcher nos efforts puisque ce projet de loi doit maintenant venir devant le Sénat et être réexaminé par l’Assemblée Nationale. Ces deux autres examens seront certainement l’occasion, pour les tenants de BDS, de déposer de nouveaux amendements proches ou identiques, que nous combattrons de la même manière avec votre soutien.

mercredi 29 juin 2016

Communiqué n° 5 de Daphna Poznanski-Benhamou, Conseillère à l’Assemblée des Français de l’étranger, et de Claude Lévy, Conseiller consulaire



Chers Français d’Israël,

C’est sur la foi des assurances concordantes transmises par le Cabinet du Premier Ministre Manuel Valls à l’Ambassadeur de France en Israël, M. Patrick Maisonnave, que nous vous avons annoncé le 27 juin dernier le retrait de l’amendement déposé par le député (PS) Alexis Bachelay, amendement pro-BDS visant à légitimer un droit au boycott des produits et services provenant de l’Etat d’Israël.

Nous avons appris le 28 juin que l’amendement litigieux n’avait pas été retiré et nous avons repris le combat pour demander au gouvernement français de rejeter tout amendement pro-BDS, comme notre lettre du 26 juin au Premier Ministre Manuel Valls  en témoigne *. Le député (PS) François Pupponi a d’ailleurs déposé un amendement,  préconisant de désigner tout appel au boycott comme « un délit lorsqu’il est dirigé contre une personne ou un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée ».

Nous regrettons que certains tombent dans le piège. Le combat contre BDS ne doit pas diviser la communauté française d’Israël. Tout au contraire, chacun d’entre nous doit être vigilant afin de trouver toutes les solutions qui contribueront à stopper toutes tentatives de boycott et tous errements politique de nature à nuire aux bonnes relations entre la France et Israël.

* lettre du 26 juin au Premier Ministre Manuel Valls


lundi 27 juin 2016

Communiqué n° 4 de Daphna POZNANSKI-BENHAMOU, Conseillère à l’Assemblée des Français de l’étranger, et Claude LEVY, Conseiller Consulaire

Chers Français d’Israël,

Nous venons d’être informés par Patrick Maisonnave, l’Ambassadeur de France en Israël, que suite à notre intervention rapide et efficace auprès du Premier Ministre Manuel Valls, l’amendement pro-BDS, déposé à l’Assemblée Nationale par quelques députés le 23 juin 2016 et qui devait être discuté en fin de semaine, a été purement et simplement retiré.

Ceci démontre une nouvelle fois que la mobilisation permanente de vos élus permet d’éviter des incidents pouvant entraîner des difficultés dans les relations entre la France et Israël. Notre vigilance a également permis de faire reculer ceux des députés qui utilisent leurs fonctions afin de tenter de rendre légale la campagne de boycott menée par BDS contre Israël.

Nous vous remercions pour votre soutien et nous vous assurons que nous sommes, plus que jamais, déterminés à défendre nos valeurs.

  

 

        If you don't want to receive our news anymore, unsubscribe